Deuxième séance de lecture à l'E.H.P.A.D de Plessala

Publié le par Annick

La  11 janvier 2013, 12 résidents ont assisté à la première lecture assurée par Roselyne et Marie-France.

Le 1er mars, ils étaient 14 attentifs, à l'écoute de Roselyne et Marie-Thérèse. Toujours dans le petit salon confortable du premier étage du "Soleil d'Or".
lecture01.1mars13     Roselyne et Marie-Thérèse.

Le thème choisi, "les noces en 1920", a particulièrement bien plu. Il a rappelé tant de bons souvenirs ! Lointains, mais toujours présents.
Vue l'époque, la description dans le livre se rapprochait plus du mariage des parents de nos résidents avec quelques règles à respecter. Par exemple, pas de mariages au mois de mai réservé à la Sainte-Vierge...

Vingt, trente années plus tard,  peu de changements sont intervenus.
    lecture02.1mars13
Les futurs mariés étaient souvent voisins, voisines.   Les voitures n'étaient pas légion. Les déplacements s'en trouvaient très limités contrairement à aujourd'hui.
lecture03.1mars13

 
Le  mariage par intérêts était très convoité, surtout dans les campagnes.

Avant le grand jour, beaucoup de gens étaient sollicités pour aider à préparer la journée mémorable ; on tuait le cochon, le veau, les volailles...
La grange, aux murs parés de draps blancs tendus, restait la principale salle de réception après les cérémonies à la mairie et l'église.
lecture04.1mars13
Le menu,   plus que copieux, n'est plus pensable à notre époque. La fête durait parfois trois jours. On ne se mariait qu'une fois... En principe.

  lecture05.1mars13        Anita, l'animatrice, est venue vers Léa et lui a demandé :  "il y avait du foie gras à manger ?"

Réponses en choeur : "oh, non !"

Mais, mine de rien, du champagne, oui.
 Modèle d'un menu de mariage à la campagne, à Plessala, en septembre 1955.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

amariagemenu

   
Le soir, durant le bal, venaient s'incruster les non invités que l'on appelait les "baoudous". Ce mot mal prononcé par Marie-Thérèse a tout de suite été rectifié par l'assemblée qui a réagi au quart de tour.
Comment auriez-vous prononcé les "baouttous" ? Les "battous" comme Marie-Thérèse ?

Devant l'enthousiasme des personnes âgées du "Soleil d'Or", les séances prévues tous les mois sont ramenées à une lecture toutes les trois semaines.

Le calendrier a été établi jusqu'aux grandes vacances : 22 mars ; 12 avril ; 3 mai ; 24 mai ; 14 juin ; 5 juillet.
Toujours le vendredi de 11 à 12 heures.

Les thèmes adéquats restent à déterminer. Les personnes (5 ou 6) en charge de ce travail fort agréable ont la tête bien faite...   Pas de doute, les sujets seront toujours bien choisis.

 

 

Publié dans LES ANIMATIONS

Commenter cet article

Colette 06/03/2013 11:53

Bravo pour cette initiative qui remporte un grand succés auprés des anciens et du plaisir aux animatrices
colette